Martinique

carte_martinique

Carte Martinique

Capitale : Fort de France
Monnaie : L’Euro
Décalage horaire : Moins 5 heures en hiver et moins 6 heures en été.
Langue officielle : Le français est la langue officielle, mais le créole est la langue identitaire de la Martinique.
Villes principales : Marigot, Saint-Pierre, Le Marin, Le Vauclin, Rivière Salée
Religion : Le catholicisme qui est dominant. On trouve cependant des minorités de musulmans et d’hindous.
Nombre d’habitants : 402 000 habitants

La Martinique est située dans l’arc des Petites Antilles, dans la mer des Caraïbes, entre la Dominique au nord, et Sainte-Lucie au sud, à environ 450 km au nord-est des côtes du Venezuela, et environ 700 km au sud-est de la République dominicaine. La Martinique (en créole : Matinik, Matnik ou Lamatinik) aussi surnommée « l’île aux fleurs », est à la fois région d’outre-mer et département d’outre-mer (code départemental 972). Elle fait partie des Antilles françaises (française depuis 1635, année d’installation de la 1ère colonie française par Pierre Belain d’Esnambuc).
En tant que département français, la Martinique fait partie de l’Union Européenne au sein de laquelle elle constitue une région ultra-périphérique ; à ce titre elle bénéficie de  » mesures spécifiques  » qui adaptent le droit communautaire en tenant compte des caractéristiques et contraintes particulières de ces régions.

maison_traditionnelle_martiniquaise

Maison traditionnelle Martiniquaise

CLIMAT
Le climat, de type tropical, est chaud (26° de température moyenne annuelle) et humide (hygrométrie de 80 % en mars-avril et 87% en octobre-novembre). La chaleur due à l’ensoleillement est tempérée par l’influence océanique des alizés.
On distingue deux saisons :
- Le Carême : Saison sèche de décembre à mai. Temps relativement sec, frais et agréable avec quelques averses de pluie. L’anticyclone des Açores se déplace vers le sud, les alizés sont francs et réguliers, assez forts et stables en direction Est à Nord-Est. Les nuages sont peu développés.
- L’Hivernage : plus humide, dure de juin à novembre et se caractérise par un risque cyclonique important. Il fait chaud, le temps devient parfois lourd. des ondes tropicales peuvent alors se former. certaines pourront se développer et s’organiser en dépression, tempête tropicale et parfois devenir un cyclone.

CULTURE
La Martinique est une île métisse. Sa culture est née d’influences créoles, africaines, françaises et indiennes. La culture africaine est l’origine première de la culture. Le concept de Négritude crée par le célèbre poète martiniquais Aimé Césaire explique ce lien entre la Martinique et les racines africaines. Le créole est la rencontre entre différentes langues, crée dans les Amériques par les Africains venus pendant la période esclavagiste. Aujourd’hui encore, les Martiniquais n’hésitent pas à passer du français (appris à l’école) au créole, pour exprimer leur émotion, intimité ou philosophie.Essentiellement catholique, la société martiniquaise est encore fortement marquée par le calendrier chrétien. Bien que le Carême (période s’étalant du mercredi des cendres à Pâques) soit moins rigoureusement observé qu’il y a quelques années, certaines traditions survivent et se sont même amplifiées. C’est le cas du camping de Pâques et de son indispensable Matoutou (plat typique de la tradition pascale martiniquaise dont l’élément principal est le crabe de terre, véritable roi de la fête).
Le temps de Noël est très important dans les traditions Martiniquaises. Le repas de Noël est un moment convivial où familles et amis se retrouvent autour de délicieux mets de la fine gastronomie martiniquaise.
En parcourant l’île, il est possible d’observer différents types de bâtiments et maisons à architecture différente. En effet, les martiniquais ont su profiter des héritages laissés par les différents peuples passés en Martinique pour concevoir des demeures esthétiques et alliant un aspect pratique.

RELIGION
La religion catholique est largement majoritaire en Martinique.
Les différents courants de l’église protestante sont pourtant très actifs notamment à travers les adventistes, les méthodistes, les baptistes, et les Pentecôtistes. Les Témoins de Jéhovah sont eux aussi très actifs.
Citons encore les Hindouistes de la communauté d’origine indienne.
La religion juive est également représentée, de même que l’islam de manière plus minoritaire.
Ce mélange de spiritualités est globalement bien assimilé, et participe de près à la vie quotidienne des Martiniquais.
Les Antillais sont de fervents adeptes de la pratique religieuse qui a ses particularités héritées de croyances plus anciennes d’origine africaine.
Le vaudou est ainsi encore présent en Martinique comme dans toute la Caraïbe ; il se manifeste en Martinique sous l’expression créole « quimbois ».
Toutes les célébrations religieuses (enterrements, pèlerinages, Noël, etc.) sont toujours hautes en couleurs avec une note optimiste et joyeuse. On est très loin de l’aspect solennel des cérémonies occidentales

costumes_traditionnels_martiniquais

POPULATION
Les Martiniquais sont très majoritairement formés de «gens de couleur», puisque 87 % d’entre eux sont des Noirs, des Mulâtres ou d’origine indienne ou asiatique.
Parmi la population noire, les Martiniquais constituent le groupe le plus important; ils sont suivis en nombre par les immigrants guadeloupéens, haïtiens, guyanais et réunionnais.
Quant à la population blanche, elle demeure très minoritaire (9 %) et se partage, d’une part, entre les Blancs-Pays ou Békés.
Quant aux Métros, on les appelle Bancs-France ou Zoreilles.

HISTOIRE
La première date de l’histoire officielle de la Martinique est l’arrivée de Christophe Colomb, en 1502, le jour de la Saint-Martin. Appelée Madinina, « l’île aux fleurs » ou Jouanacaera, « l’île aux iguanes », la Martinique devient française en 1635, et est gérée par la Compagnie des Isles d’Amérique, créée par Richelieu.
En 1848, l’esclavage est abolit et la main d’œuvre Indienne est de plus en plus présente.
La Martinique devient département français le 19 mars 1946, elle est représentée par 4 députés et 2 sénateurs.
En 1982, la Martinique devient une région française grâce à la loi de décentralisation. A ce jour, la Martinique est à la fois une région et un département français.

plage_grande_anse

Grande Anse

TOURISME
Montagnes abruptes, collines verdoyantes, plages aux eaux cristallines de sable blanc ou noir autant de paysages visibles sur l’île aux fleurs et qui témoignent de la rare diversité de La Martinique. « C’est la meilleure, la plus douce, la plus charmante contrée qu’il y ait au monde… » écrivait déjà Christophe Colomb en 1502 lorsqu’il débarqua sur l’île pour la première fois. Sa définition reste inchangée…

Quelques lieux à visiter :
- Fort-de-France et son marché
- Les Trois-Ilets, la maison de la canne, le musée de la pagerie, découverte de la mangrove
- Plongée à la Pointe-du-Bout
- Les plages de Sainte-Luce et sa distillerie
- L’écomusée à Rivière-Pilote
- Sainte Anne et ses environs (La Grande Anse des Salines et la Baie des Anglais)
- La presqu’île de la Caravelle avec son château Dubuc et ses plages
- La rhumerie St James et le musée de la banane à Sainte-Marie
- Plongée et musée vulcanologique à Saint-Pierre

LIENS INTERNET
Conseil Général de Martinique : www.cg972.fr
Comité Martiniquais du Tourisme : www.martiniquetourisme.com

Compagnies aériennes :
www.aircaraibes.com
www.corsairfly.com
www.airfrance.mq
www.xlairways.fr