Saint Barthélemy

carte-saint-barthelemy

Carte Saint Barthelemy

Capitale : Gustavia
Monnaie : L’euro (le dollar est aussi accepté)
Décalage horaire : Moins 4h en hiver et moins 5h en été
Langue officielle : Français
Villes principales : Colombier, Corossol, Lorient, Marigot, Saint-Jean
Nombre d’habitants : Environ 8 900 habitants

PRESENTATION
L’île Saint Barthélemy fait partie des îles Sous-Le-Vent dans les Petites Antilles. D’une superficie de 21 km², (24 km² avec ses îlets), elle est située entre l’île de Saint Martin et les îles St Kitts et Nevis (Saint Christophe et Niévès) au sud-ouest et l’île Barbuda au sud-est. Saint Barthélemy est à 25 km à l’est de Saint Martin et à 200 km au nord-ouest de la Guadeloupe.
Saint Barth constitue un archipel puisqu’il compte plusieurs îlots : île Chevreau, île Coco, île Fourchue, île Frégate, île de la Tortue, île Le Boulanger, Les Grenadins, Pain-de-Sucre, île Pelée, île Petit-Jean, île Toc Vert.

CLIMAT
Le climat est de type tropical avec de faibles variations de température. La température moyenne de l’air et de l’eau est de 27 °C. On distingue deux saisons :
- l’une sèche est appelée la période de « carême », l’air est sec et les températures agréables.
- l’autre plus humide dite « période d’hivernage ». La saison la plus humide (de mai à novembre) se caractérise par des averses de courte durée.

gustavia-capitale

La capitale, Gustavia,

CULTURE
L’originalité de l’île est que ses habitants sont essentiellement des descendants des Normands, des Bretons et des Vendéens qui s’installèrent sous l’Ancien Régime.
La population de Saint Barth reste très conservatrice, fière de son ascendance. Aussi, pas de fausses impressions : les habitants de St Barth sont secrets, mais beaucoup plus accueillants qu’ils ne le montrent. La tradition se réveille souvent dans les grands moments de vie de famille : naissance, baptême, première communion, fiançailles, mariage ou funérailles.
De leur région d’origine, en tout cas, les colons ont gardé la langue (avec des touches créoles) et la blondeur des cheveux. Naguère, les femmes revêtaient la quichenotte, coiffe portée autrefois en Vendée, sur l’île d’Yeu et à l’île de Ré (Charente-Maritime). De longs rebords cachaient les joues afin de tenir les hommes entreprenants à distance (d’où son nom, issu de l’anglais : « kiss me not »).
Ce petit morceau de France est allergique aux impôts et aux taxes. Et le vote de décembre 2003 a confirmé le rejet viscéral des Saint-Barths pour toute tentative de « normaliser » la situation. Saint-Barth reste une affaire de famille. Excepté Gustavia, les habitants n’ont pas d’adresse postale : anonymat garanti !

RELIGION
Anglicans, Evangélistes ou Catholiques, la population de saint Barthélemy est très attachée à sa religion. La religion Catholique transmise de pères en fils est la plus répandue sur l’île, avec ses deux églises.

saint-barthelemy

Saint Barthelemy

POPULATION
Très aride et dépourvue de plantations St Barthélemy, contrairement aux îles voisines n’a pas eu recours à la main d’œuvre des esclaves noirs venus d’Afrique.
Elle demeure aujourd’hui une île à population majoritairement blanche comptant quelque 7000 âmes St Barth d’origines, métropolitains sans oublier quelques étrangers séduits par sa personnalité attachante.

HISTOIRE
Découverte par Christophe Colomb en 1493, envahie par les indiens Caraïbes, colonisée par des marins français de Normandie et de Bretagne, St Barth demeura française jusqu’en 1784 vendue à la Suède par un ministre de Louis XIV. La France la rachète en 1878.
De sa période suédoise, elle conserve sont statut de port franc.
En 1946, Les îles de la Guadeloupe et de la Martinique deviennent départements français à part entière, St Barthélemy devient contre son gré, commune de la Guadeloupe, puis suite à la promulgation de la loi organique n° 2007-223 du 21 janvier 2007 au J.O du 22 janvier, elle est devenue une Collectivité d’Outre Mer le 15 Juillet 2007.

plage-de-St-Jean

Plage de St Jean

TOURISME
D’autant plus mystérieuse avec son littoral accidenté et frangé de sable étincelant. Réputée comme une des plus anciennes îles volcaniques de la chaîne des Petites Antilles, son sol aride et rocailleux ne s’adapte pas à l’agriculture.
Sa faune, bien que paraissant rare, se révèle discrète dans sa diversité : iguanes, tortues terrestres et marines, oiseaux marins, dont le pélican, mascotte de l’île ou l’étonnant colibri. La flore se développe tant bien que mal au gré du temps, car les pluies se font rares.

Quelques lieux à visiter :
- Gustavia, la maison Dinzey (Brigantin), le fort Gustave, clocher suédois : clocher érigé en pierre volcanique. La maison des Gouverneurs, devenu aujourd’hui l’Hôtel de ville de Gustavia.
- Plongée sous-marine dans l’anse du Grand Galet.
- Corossol et son musée international du coquillage, Inter-Oceans Museum.
- Le clocher de l’église de Lorient
- Randonnée sur le col de la Tourmente à St Jean
- L’Anse de Colombier : plage de sable blanc
- Le morne du Vivet : panorama sur la mer des Caraïbes.

LIENS INTERNET
Comité Territorial de Tourisme de Saint Barthélémy : www.saintbarth-tourisme.com

Compagnies aériennes :
www.airfrance.fr
www.aircaraibes.com
www.corsair.fr