Saint Martin

carte_saint_martin

Carte Saint Martin

Capitale : Marigot (partie française), Philipsburg (partie hollandaise)
Monnaie : Le dollar est accepté
Décalage horaire : Moins 5 heures en hiver et moins 6 heures en été.
Langue officielle : le français, un dialecte d’anglais, le créole haïtien, le créole guadeloupéen, l’espagnol de la République dominicaine et le néerlandais pour les résidents néerlandais.
Villes principales : Marigot
Religion Adventistes, baptistes, Catholiques, méthodistes, témoins de Jéhovah
Nombre d’habitants : 37461 habitants

PRESENTATION
L’île de Saint-Martin se situe au cœur de l’Arc Antillais. Saint-Martin est baignée, à l’Est par l’Océan Atlantique et à l’Ouest par la Mer des Caraïbes.
L’île de Saint Martin occupe une position centrale au cœur de la mer des Caraïbes, à mi-distance entre Porto Rico et la Guadeloupe et constitue pour la France, le point le plus avancé des côtes américaines.
Saint-Martin se trouve à 3h30 de New York, à 1h30 de Caracas (Venezuela), à 45 minutes des Iles de la Guadeloupe et de Porto Rico.
Les îles voisines proches sont Anguilla, Saint-Barthélemy, Saba, Saint-Eustache, Saint-Kitts et Nevis.

Village-Grand-Case

Village de Grand Case

CLIMAT
Comme dans l’ensemble des Antilles, le climat est tropical, dont la température annuelle moyenne est de 27°, avec des pointes à 32° pour les températures maximales et rarement moins de 20° pour les minimales.
Malgré cette constance dans les températures, on distingue 2 saisons : la saison sèche, de décembre à avril, la période d’hivernage, de mai à novembre.
- La saison sèche, appelée Carême, correspond aussi à la haute saison touristique. A cette période de l’année, les températures matinales et nocturnes sont plus fraîches, sans toutefois passer sous la barre des 20° en moyenne.
- La saison humide dite d’hivernage, les températures sont plus élevées à tous les moments de la journée.
La saison humide est généralement associée à la saison cyclonique qui s’étend de juin à décembre.

CULTURE
Saint-Martin vit aux rythmes des musiques tropicales. Socca, salsa, samba, steel-band, biguine, reggae, zouk, et même rock, tous les styles se côtoient et se mêlent.
Partout dans la rue, les restaurants de plage, dans les bars de bord de route, dans les voitures, la musique s’échappe et contribue à la chaleur, à la joie de vivre et à la convivialité de l’île.
A Saint-Martin, tout est prétexte pour faire la fête, danser et s’amuser…Du Jump Up du carnaval au pieux «Chanté Nwel» en passant par tous les courants musicaux, le Mambo, le Cha cha cha, la Salsa, le Calypso, la Biguine, le Gwo Ka, le Zouk, le Kompa, le Steel pan, le Dub, le Merengue, le Reggae…, la vie saint-martinoise bat au rythme des musiques tropicales.
Les fameux « Steel Bands » sont également régulièrement présents lors des manifestations comme les « Gunslingers ».
Le Gospel, pure authenticité St-Martinoise, lorsque la nuit tombe ou les dimanches matin, s’échappent du modeste temple à la grande église un air qui interpelle.
Le grand moment de l’année est évidemment le carnaval. Côté français, il se déroule en février, comme en Guadeloupe, et se termine avec le mercredi des Cendres. Côté néerlandais, il dure 17 jours pendant la seconde moitié du mois d’avril, la parade principale coïncidant habituellement avec l’anniversaire de la reine Béatrice (le 30 avril).

RELIGION
La religion occupe une place importante dans la vie des Saint-Martinois. On peut compter environ cinquante influences religieuses venant du Christianisme. Du fait de la grande immigration et de la culture pluriethnique de nombreuses communautés cohabitent à St-Martin. La cohabitation de multiples nationalités engendre l’existence de nombreuses influences religieuses. Les communautés les plus répandues sont : catholique, anglicane, adventiste, protestante, vaudou, méthodiste, musulmane, rasta, hindouiste.

atterissage-St-Martin

Atterissage sur St Martin

POPULATION
Au total, plus de 120 nationalités seraient connues à Saint-Martin, avec une prépondérance des nationalités française, haïtienne, dominicaine, américaine ou d’autres pays européens.
Outre ces nationalités, on dénombre également des nationalités des autres îles de la Caraïbe, de l’Amérique du Sud, de l’Asie, de l’Afrique. C’est ainsi que les langues les plus parlées sont l’anglais, le français, le créole haïtien, le créole guadeloupéen, le créole martiniquais, le papiamento, le néerlandais, l’espagnol, le portugais et l’italien.

HISTOIRE
Les premières traces de peuplement remontent à 4 000 av. J.C. Vers l’an 800, l’île était dans la zone de peuplement des indiens Taïnos (Arawaks) qui y résidèrent et la nommèrent Oualichi (l’île des femmes). Au XIVe siècle, ils furent remplacés par le peuple Caraïbe. L’île aurait été découverte par Christophe COLOMB lors de son second voyage aux Antilles le 11 novembre 1493, jour de la Saint-Martin.
Occupée successivement par les Français, les Hollandais et les Espagnols qui l’abandonnèrent en 1648, elle fut reprise par les Français et les Hollandais. Ils signèrent le 13 mars 1648 le traité du Mont Concorde ou Concordia marquant la limite des deux souverainetés – une partie hollandaise (Sint-Marteen) au Sud et une partie française au Nord (Saint-Martin) – et instituant la libre circulation des marchandises.
En 1946, avec la loi de la départementalisation, Saint-Martin devient une commune du département de la Guadeloupe. A noter que cette décision est prise unilatéralement par la France, sans consultation préalable des Pays-Bas et en violation du traité de Concordia de 1648. Avec les décrets de 1948 instituant le cadre de la départementalisation des anciennes colonies d’outre-mer, le statut d’exception fiscale est confirmé : reconnaissance légale de l’exonération fiscale.
En 1957, lors de la signature du traité de Rome instituant la Communauté Economique Européenne (C.E.E.), la France inclue les Iles du Nord (Saint-Martin et Saint- Barthélemy) qui intègrent alors l’Europe.
La loi organique du 21 février 2007, portant dispositions statutaires et institutionnelles relatives à l’outre-mer, a érigé la commune de Saint-Martin en Collectivité d’Outre-Mer aux termes de l’article 74 de la Constitution.

paysage-plage

Paysage plage

TOURISME
A Saint-Martin, le tourisme bleu est roi mais comment pourrait il en être autrement puisque l’eau est partout…
Ile magique plantée tel un décor entre Océan Atlantique et Mer des Caraïbes, Saint-Martin permet à chacun de trouver son petit coin de paradis où il fait bon se baigner, bronzer, faire du sport ou tout simplement se reposer…
Un seul point commun entre toutes ces plages : une mer chaude et limpide dont les beautés sous-marines peuvent s’explorer avec un simple masque et un tuba…

Quelques lieux à visiter :
- Marigot et son marché, son vieux fort Saint-Louis
- Plongée et plage à Grand-Case
- Escapade à l’îlet Pinel
- Les îlots sauvages d’Oyster Pond
- Philipsburg, Old Street, Guana Bay Point

LIENS INTERNET
Office de Tourisme : www.iledesaintmartin.org

Compagnies aériennes :
www.airfrance.fr
www.aircaraibes.com
www.corsair.fr