Saint Pierre et Miquelon

carte-saint-pierre-et-miquelon

Carte Saint Pierre et Miquelon

Capitale : Saint-Pierre
Monnaie : L’euro
Décalage horaire : Moins 4h
Langue officielle : Français
Villes principales : Miquelon-Langlade
Religion : La quasi-totalité des habitants est de confession catholique.
Nombre d’habitants : Environ 6 345 habitants

PRESENTATION
L’archipel de Saint-Pierre-et-Miquelon (surnommé le « caillou » par ses habitants) est situé dans l’Atlantique nord-ouest à 25 km des côtes de Terre-Neuve aux abords du golfe du Saint-Laurent, face au Canada. Et 4 750 km le séparent de Paris.
Ses îles sont fort dissemblables : Saint-Pierre, la plus petite mais la plus peuplée, assure l’essentiel des activités économiques. Sur Miquelon, on compte une centaine de familles vivant de la pêche et de l’agriculture. A Langlade, l’Anse du Gouvernement est un hameau de résidences secondaires le long d’une splendide plage de sable fin, lieu de loisirs et de villégiature.

CLIMAT
Le climat est de type nordique, adouci par l’influence océanique.
La moyenne annuelle est de 5° et le taux d’humidité supérieure à 80%. Les hivers sont toutefois moins rigoureux qu’au Canada : -10°C à -5°C l’hiver (120 jours de gel par an) et 10° à 20° l’été.
Deux autres éléments climatiques sont déterminants : le vent d’une extrême variation et la brume courante du printemps au début de l’été.

CULTURE
Le drapeau de Saint-Pierre et Miquelon représente la Grande Hermine, le navire sur lequel Jacques Cartier débarqua à Saint-Pierre le 15 juin 1563. Sur le coin gauche sont reproduits des motifs qui rappellent les drapeaux des trois principales régions d’où sont originaires les habitants de l’archipel : Pays Basque, Bretagne et Normandie.
Sur le Blason de Miquelon, l’oiseau représente le « KAKAWIT » de son véritable nom le « HARELD DE MIQUELON », ce gibier abondait dans la région et servait, comme le poisson, de nourriture principale aux premiers habitants. Il porte dans son bec les drapeaux Basques, Bretons, et Normands (souche de la population).
Le pavillon Acadien symbolise le passage de nos ancêtres.
Le vert symbolise l’espoir et la détermination des générations à vivre sur leur île.

habitations

Saint Pierre et Miquelon Habitations

RELIGION
D’après les derniers recensements effectués sur l’archipel de Saint-Pierre et Miquelon, quasiment tous les habitants sont de confession catholique.

POPULATION
Même si certains vestiges démontrent une présence amérindienne sur l’archipel, il est peu probable qu’il y ait eu de véritables peuplements au-delà d’expéditions de pêche ou de chasse. La première sédentarisation remonte à la seconde moitié du XVIIème siècle et est d’origine française. Le peuplement traditionnel résulte d’apports de population des ports français, essentiellement normands, basques, bretons et saintongeais, d’Acadie et de Terre-Neuve.

HISTOIRE
Avant l’arrivée des explorateurs et des pêcheurs de l’Europe Chrétienne, les Indiens et les Inuits ont pu passer par St Pierre et Miquelon et y séjourner plus ou moins longtemps. Les Anglais en 1497, puis les Portugais en 1500 et 1501 ont été les premiers explorateurs officiels de l’Amérique du Nord. Le navigateur portugais Joao Alvares Fagundes a visité l’archipel avant 1521. Les premiers Européens qui sont venus pêcher dans la région au début du XVIème siècle sont les Français, les Basques et les Portugais. En 1534, 1535 et 1536, le Malouin Jacques Cartier explore la région du Golfe du Saint-Laurent. Les Français et les Anglais se partagent l’île au XVIIème siècle. Des habitants permanents se sont installés à Saint-Pierre à la fin du XVIIème siècle. Au cours des années, les îles passent successivement sous la domination anglaise et française pour devenir définitivement françaises le 22 juin 1816.
En 1946, l’archipel est un territoire d’Outre-Mer placé sous l’autorité d’un gouverneur, jusqu’en 1976. Le 19 Juillet 1976, le territoire devient département puis est érigé en collectivité territoriale sui generis de la République Française par la loi du 11 juin 1985.

Orques

Saint Pierre et Miquelon Orques

TOURISME
Malgré des températures souvent fraîches et un accès difficile (pas de vol direct depuis la métropole), Saint-Pierre-et-Miquelon reste une destination agréable qui séduira les amoureux de la nature en quête de sensation du bout du monde.

Quelques lieux à visiter :
- Saint-Pierre : le musée Héritage, le musée de l’Arche, le Musée de la prohibition, le Musée Cusick, le site archéologique de l’anse à Henry, le phare de la pointe aux Canons, les Salines, le phare de Galantry, la place du Général de Gaulle, le Fort Lorraine
- Miquelon-Langlade : observation de la colonie de phoques dans la lagune du Grand Barachois, l’église de Miquelon, le Cap Blanc, le Cap de Miquelon, le phare de la pointe plate
- L’île aux marins : l’épave du Transpacific

LIENS INTERNET
Conseil Territorial de Saint Pierre et Miquelon : www.cg975.fr
Comité Régional du Tourisme de Saint Pierre et Miquelon : www.tourisme-saint-pierre-et-miquelon.com

Compagnies aériennes :
www.airsaintpierre.com