La Guadeloupe change de gouvernance

C’est Josette Borel-Lincertin qui succède à Jacques Gillot à la tête du conseil départemental. Elle a été élue avec 32 voix, contre 10 bulletins blancs.

Josette Borel-Lincertin était la candidate avant l’heure et toute désignée. Celle de la fédération du parti socialiste, celle de la FRAPP des Abymes, celle du PPDG. Trois alliés de la gauche qui se devaient de comptabiliser quelque 26 voix pour la composition de la nouvelle majorité du conseil départemental ; sachant qu’en face, le GUSR — devenu minoritaire — du président sortant, Jacques Gillot, ne pouvait se reposer que sur une douzaine de voix ; alors que l’UMP et associés, seulement 4.

C’est à Clodomir Bajazet, doyen des élus du nouveau conseil départemental, qu’est revenu le droit de présider la séance d’investiture du président, jeudi à Basse-Terre, assisté au secrétariat par la plus jeune élue, Justine Bénin. Et de lancer un appel à candidatures. Seule celle de Josette Borel-Lincertin est alors enregistrée. Sans surprise, avec 32 voix, elle fait le plein dans son camp et arrive à attirer les suffrages de six autres collègues. 10 bulletins nuls sont sortis de l’urne. Autrement dit, les candidats sans-étiquettes et les binômes paraissant pour certains comme étant contre nature, n’auront en rien influencé le jeu électoral.

Interview de Josette Borel-Lincertin – Source http://outremerlemag.fr/